Tucídides entre os Philosophes em tempos de Revolução



Baixar 183,77 Kb.
Página3/3
Encontro03.05.2017
Tamanho183,77 Kb.
1   2   3
Moralia 347a): “Assuredly Thucydides is always striving for this vividness in his writing, since it is his desire to make the reader a spectator, as it were, and to produce vividly in the minds of those who peruse his narrative the emotions of amazement and consternation which were experienced by those who beheld them” (Plutarch, On the Fame of the Athenians, 1962: 501).

40 “So that look how much a man of understanding might have added to his experience, if he had then lived a beholder of their proceedings, and familiar with the men and business of the time: so much almost may he profit now, by attentive reading of the same here written. He may from the narrations draw out lessons to himself, and of himself be able to trace the drifts and councils of the actors to their seat” (Hobbes, 1975: 7).

41 Leviathan II.13 (Hobbes, 1839: 112).

42 Hobbes's Thucydides I.75 (Hobbes, 1975: 70).

43 Schlatter (1945).

44 Ahrensdorf, 2000.

45 Tucídides I.72.

46 Tucídides I.75.2-3 (Thucydide, 1968: 50; 1990: 209).

47 Tucídides I.76.2: "So we did nothing in the least unusual or beyond the pale of human nature if we accepted the empire that was offered to us and didn't let it go - subject as we were to the most powerful drives of fear, respect, and gain. Nor are we the first for whom this is so. It is an eternal law that the strong shall rule the weak" (Thucydides, 1998: 30).

48 Tucídides I.75.3 (Thucydides, 1998: 29-30). Confira-se também I.76.2 (transcrito na nota abaixo).

49 Tucídides I.75.4 (Thucydide, 1968: 50-51).

50 Tucídides I.76.1 (Thucydides, 1998: 30).

51 Tucídides I.76.2-4 (Thucydides, 1883: 49).

52 Tucídides I.77.1-2 (Thucydides, 1883: 49).

53 Tucídides II.76.2: "So we did nothing in the least unusual or beyond the pale of human nature if we accepted the empire that was offered to us and didn't let it go - subject as we were to the most powerful drives of fear, respect, and gain" (Thucydides, 1998: 30).

54 Tucídides I.140-144.

55 Tucídides I.140.5.

56 Tucídides I.140.1.

57 Tucídides I.140.2 e 5.

58 Tucídides I.140.3 e I.145.

59 Tucídides I.140.1.

60 Tucídides I.140.5.

61 Tucídides I.140.5 e I.141.1

62 Tucídides II.141.1.

63 Tucídides I.140.5

64 Tucídides I.141.1.

65 Tucídides I.145.1.

66 Tucídides I.141.3 e I.142.1.

67 Tucídides I.141.2.

68 Tucídides I.141.3.

69 Tucídides I.142.1.

70 Tucídides I.141.3.

71 Tucídides I.141.5.

72 Tucídides I.141.2.

73 Tucídides I.11. Confira-se: Murari Pires (1999: 174-176). Considere-se ainda a contraposição ao modo guerreiro tipicamente espartano de arraigado apego à posse de seu escudo (concebido como prolongamento de seu corpo, um seu atributo constitutivo, que prefere a morte à sua perda) que a elegia de Arquíloco acusa ao dissociar a valia do guerreiro do sacrifício de sua pessoa, e que assim se permite o abandono do escudo porque, (des)considerado como apenas recurso material, é substituível pela aquisição de um outro equivalente.

74 Tucídides I.142.1

75 Tucídides II.61.1.

76 Tucídides II.61.4.

77 Tucídides II.62.1: "Craint-on que les épreuves liiées à la guerre ne soient considérables, sans pour cela nous apporte plus de succès? Les arguments decraient vou souffire, par lesquels, em d'autres occasions, j'ai, souvent déjà, montré que ce soupçon étaot mal fondé. Pourtant je vous ferai voir encore un avantage qui vous est acquis, du point de vue de la puissance, pour votre empire" (Thucydide, 1962: 44).

78 "Vous croyez ne commander qu'à vos alliés; mais je vous montre, moi, que, des deux éléments offerts à notre activité, la terre et la mer, vous êtes vraiment maîtres de l'un dans sa totalité: non seulement sur toute l´'etendue que vous en contrôllez actuellement, mais sur une plus grand, si vous voulez; et il n'est personne qui, si vous mettez à la mer les forces navales dont vous disposez, puisse vous barrer le passage, ni le Roi ni aucun autre peuple à l'heure actuelle. Ce n'est donc nettement pas l'usage des maisons et de la terre, dont la privation vous semble si importante, qui définit cette puissance; et il n'est pas normal de se mettre en peine à leurs sujet: il faut plutôt les considérer, en regard de cette puissance, comme um jardin d'agrément et un luxe de riche dont on se désintéressera; et il faut reconnaître que la liberté, si nous nous y tenons attachés et la préservons, les retrouvera aisément, tandis qu'en se soumettant à autrui, on compromet d'ordinaire les autres biens qu'on avait de surcroît" (Thucydide, 1962: 44-45).

79 Tucídides II.62.3-5: "or il ya plus de honte (aischrós) à se faire arracher ce que l'on avait (aphairéo) qu'à échouer (atuchéo) dans une conquête (ktáomai) ; au lieu de cela, allez affronter (homóse) l'ennemi (echthros) non seulement avec un esprit de hauteur (phrónema), mais avec celui du mépris (kataphrónema). or il ya plus de honte (aischrós) à se faire arracher ce que l'on avait (aphairéo) qu'à échouer (atuchéo) dans une conquête (ktáomai) ; au lieu de cela, allez affronter (homóse) l'ennemi (echthros) non seulement avec un esprit de hauteur (phrónema), mais avec celui du mépris (kataphrónema). Et pour ce qui est de l'audace (tólma), l'intelligence (xynésis), à chances égales (tes homoías tyches), la suscite avec plus de sécurité (echurós) en l'appuyant sur un sentiment de supériorité (hupérphron); elle se fie (pisteuo) peu à l'espérance (elpís), dont la force (ischys) intervient quand les moyens font défaut (áporos); elle préfère, en se fondant sur les circonstances (apò tõn huparchónton), se fier à la réflexion (gnóme), dont le pronostic (prónoia) est plus solide (bébaios)" (Thucydides, 1962: 45).;

80 Tucídides II.63.2: "Or, cet empire, vous ne pouvez plus vous en démettre, au cas où la crainte, à l'heure actuelle, pousseraient vraiment certains de vous à faire, par goût de la tranquillité, ces vertueux projets. D'ores et déjà, il constitue entre vos mains une tyrannie, dont l'acquisition semble injuste, mais l'abandon dangereux" (Thucydide, 1962: 45).

81 Tucídides II.63.1: "Enfin, la cité tire de son empire une part d'honneur, dont vous vous faites tous gloire, et que vous devez légitimmement soutenir: ne vous dérobez pas aux épreuves, si vous ne renoncez pas aussi à poursuivre les honneurs" (Thucydide, 1962: 45)


1   2   3


©livred.info 2017
enviar mensagem

    Página principal